au meme titre que de nombreux autres jobs, la profession de recruteur est pareillement affectee quotidiennement par les avancees concernant la technologie.

Pour ce qui est de l’exercice de notre métier, il nous est offert l’opportunité de gagner en fiabilité, en rapidité et en efficacité au moyen des progrès en ce qui concerne ce domaine. Que celles-ci proviennent des réseaux sociaux du monde professionnel comme LinkedIn ou Viadeo ou des sites emplois, ces gains de productivité sont dus entre autres à l’essor et à l’amélioration des databases. Même si c’est bel et bien les bases de données et aussi leur connectivité avec internet qui viennent constituer les vrais enjeux des années 2010 en ce qui concerne un recruteur, la transition au 2.0 a été le challenge qui est relevé par le métier au courant des années 2000. Dans le cas où ils ne disposent pas d’une base de données qui soit performante, travailler n’est donc évidemment aujourd’hui plus possible pour un cabinet spécialisé dans le recrutement ou aussi pour ce qui est du service recrutement d’une société. du recrutement depuis quelques années.

L’utilisation des outils numériques par l’ensemble des candidat(e)s ainsi que pour la la connectivité des candidatures est chaque jour plus plus aisée, ce qui, sur un plan tout à fait différent, est identifié comme un second point positif. Aujourd’hui nous ne recevons que des candidatures avec un format électronique, cependant, il y a quelques années à peine, nous recevions encore par courrier une grande quantité de candidatures papier. Cela vient nettement favoriser l’archivage et le traitement, et je ne parle même pas de l’impact positif sur le plan de l’environnement. Le seul outil récent ne parvenant pas à réellement trouver sa place dans le domaine du recrutement se révèle être le CV Vidéo en ayant pour cause la lourdeur de traitement qu’il génère en plus de la difficulté à en extraire facilement les informations qu’il recèle. Le problème de l’universalité de l’outil est ainsi posée, car il se révèle être quasiment difficile d’exploitation pour ce qui est du cas d’un recruteur, et il ne convient pas obligatoirement pour les différents métiers.

Article conseil développement personnel produit par : consultant intelligence

Évoquons finalement que des moyens de communication de plus en plus typés «grand public», comme l’entretien en visioconférence via Skype, si on n’en cite que quelques-uns, rendent possibles aux recruteurs peuvent avancer d’une manière plus significative à l’intérieur du processus de recrutement avec des candidat(e)s vivant loin sans avoir à les faire se déplacer.